Vers une réutilisabilité totale des algorithmes de traitement d'images

From LRDE

Revision as of 17:57, 4 January 2018 by Bot (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)

Abstract

Cet article présente l'évolution des techniques de programmation d'algorithmes de traitement d'images et discute des limites de la réutilisabilité de ces algorithmes. En particulier, nous montrons qu'en C++ un algorithme peut s'écrire sous une forme généraleindépendante aussi bien du type des données que du type des structures de données sur lesquelles il peut s'appliquer. Une réutilisabilité totale des algorithmes peut donc être obtenue ; mieux, leur écriture est plus naturelle et elle n'introduit pas de surcoût significatif en temps d'exécution.

Documents

Bibtex (lrde.bib)

@InProceedings{	  geraud.99.gretsi,
  author	= {Thierry G\'eraud and Yoann Fabre and Dimitri
		  Papadopoulos-Orfanos and Jean-Fran\c{c}ois Mangin},
  title		= {Vers une r\'eutilisabilit\'e totale des algorithmes de
		  traitement d'images},
  booktitle	= {Proceedings of the 17th Symposium on Signal and Image
		  Processing (GRETSI)},
  category	= {national},
  pages		= {331--334},
  volume	= 2,
  year		= 1999,
  address	= {Vannes, France},
  month		= sep,
  note		= {In French},
  abstract	= {Cet article pr\'esente l'\'evolution des techniques de
		  programmation d'algorithmes de traitement d'images et
		  discute des limites de la r\'eutilisabilit\'e de ces
		  algorithmes. En particulier, nous montrons qu'en C++ un
		  algorithme peut s'\'ecrire sous une forme g\'en\'erale,
		  ind\'ependante aussi bien du type des donn\'ees que du type
		  des structures de donn\'ees sur lesquelles il peut
		  s'appliquer. Une r\'eutilisabilit\'e totale des algorithmes
		  peut donc \^etre obtenue ; mieux, leur \'ecriture est plus
		  naturelle et elle n'introduit pas de surco\^ut significatif
		  en temps d'ex\'ecution.}
}